Sport des enfants (Kids)

Au départ, en 1972, Jeunesse+Sport est conçu pour promouvoir le sport des 14-20 ans, avant de voir les choses évoluer en 1994 et l’intégration des 10-14 ans, et finalement dans les années 2000 avec les 5-10 ans, c’est le projet « J+S Kids ». Patricia Steinmann et Thomas Richard, expert-e-s J+S et promoteurs du projet "J+S Kids", nous le présente.

Les premières discussions sur un élargissement du programme Jeunesse+Sport aux jeunes enfants se déroulent très probablement en 2005, alors que se déroule l’ « Année internationale du sport et de l’éducation physique » sous l’égide de l’ONU (Organisation des Nations Unies). Cet événement, décidé par l’assemblée générale de l’organisation internationale en 2003, est notamment porté par Adolf Ogi, ancien Conseiller fédéral en charge du sport, devenu entre-temps Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le sport au service du développement et de la paix. Evénement aux accents internationaux et diplomatiques, cette « Année pour le sport » résonne aussi avec les alertes lancées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) face à une épidémie d’obésité toujours plus visible et dont une des causes est le manque de mouvement, en particulier chez les plus jeunes.

Ce faisceau de constats et l’agitation faisant suite à la désignation de la Suisse (avec l’Autriche) comme pays hôte du Championnat d’Europe de football en 2008 crée des conditions favorables au lancement de projet à destination de la jeunesse, notamment dans la sphère sportive. D’emblée, pour les promoteurs du projet, l’idée est claire, il s’agit de créer les meilleures conditions pour accueillir les enfants qui ne participent pas déjà aux activités du sport associatif.

De nombreux principes établis en 1972 sont encore d’actualité aujourd’hui, et c’est ce qui m’impressionne le plus

Thomas Richard

Le projet « J+S 5-10 » a été formellement lancé en octobre 2006 et les premiers moniteurs ont été formés pour cette nouvelle branche au cours de l’hiver suivant. Durant l’année scolaire 2007/2008, 211 groupes d’enfants ont pu participer à cette offre sportive, qui a été réalisée chaque semaine avec une heure de sport supplémentaire. C’était une chance unique pour les enfants, en particulier dans les endroits où ils n’avaient pas accès à suffisamment d’heures de sport.

Suite à une motion déposée au Conseil national, le projet pilote « J+S-Kids » a pu être lancé officiellement dans le cadre de Jeunesse+Sport juste après le projet « J+S 5-10 ». Durant la phase de lancement 2008/2009, environ 1’000 experts et 12’000 moniteurs ont été formés. Le succès a été immédiat sur le terrain, puisque la demande a été très forte dès le début, en particulier dans le sport associatif. En 2009, la première année, plus de 85 000 enfants âgés de 5 à 10 ans ont participé à une offre de J+S-Kids. L’évolution ultérieure a également été très réjouissante. En 2019, soit 10 ans plus tard, près de 230’000 enfants, soit 44% de tous les enfants de 5 à 10 ans domiciliés en Suisse, participaient à une offre de sport pour enfants de J+S. La tendance est à la hausse.

C’était à l’automne 2012, une étape importante dans l’histoire de J+S Sport des enfants, lorsque nous avons enfin eu la base légale pour ce programme J+S Sport des enfants.

Patricia Steinmann

Au départ, l’idée de « J+S Kids » est simple, elle vise une promotion du mouvement dans sa définition la plus large possible. Véritable succès sur le terrain, « J+S kids » ne sera jamais remis en question, s’il change de nom pour devenir « sports des enfants », il abandonne aussi un peu de sa systématique polysportive au fil des années, tout en restant conçu et mobilisé avant tout comme l’étape où les enfants doivent prendre goût au mouvement, à l’effort et recevoir une vraie sensibilisation aux modes de vie actifs.

Partager l'article

Découvrez plus de contenu